dossier d'actualité
le devenir de la gare maritime

Contexte

Infos pratiques

> Téléchargez l'étude complète

Depuis 18 mois, la Ville, par le biais de son comité de pilotage, travaille à la requalification urbaine du quartier historique de Port-Maria. Les objectifs sont nombreux : restituer des circulations douces qualitatives de la promenade de la plage jusqu’au château Turpault, valoriser et mettre en scène les éléments patrimoniaux et les vues exceptionnelles sur le large, et renforcer la polarité entre le centre bourg et Port-Maria en rendant naturelle la continuité commerciale.

Parallèlement, la Région qui souhaite réhabiliter rapidement la gare maritime, avait décidé, en partenariat avec la Ville, de mener une étude approfondie sur l’opportunité ou pas de la déplacer au regard des contraintes d’accessibilité nautique et terrestre, d’exploitation du terminal, de l’impact urbain sur le quartier, et des coûts.

En effet, en application de la loi NOTRe, la Région Bretagne est devenue responsable de la desserte quotidienne d’une dizaine d’îles, et propriétaire des ports et des navires permettant cette desserte. Elle est ainsi devenue propriétaire du port de Port Maria et de sa gare maritime, et autorité organisatrice des liaisons maritimes entre Quiberon et les îles de Belle-Île en Mer, Houat et Hoëdic, confiées, dans le cadre d’une Délégation de Service Public, à la compagnie Océane (Transdev).

Avec l'appui du bureau d'études EUROTRANS Consultants, quatre scénarios ont été élaborés - cf onglet suivant.