dossier d'actualité
le centre bourg de quiberon toujours debout et plus dynamique que jamais

Témoignages

Infos pratiques

> Téléchargez le dossier de presse

La solidarité et l’envie de redonner vie au cœur du quartier

Témoignage de M. Glachant, Chaussures Ar‘Chen

« Les baies vitrées de mon magasin ont été soufflées, sauf la porte. Des vitrines en verre à l’intérieur de mon magasin ont également explosé, et aussi les 5 fenêtres à l’étage, sans compter l’effondrement du faux-plafond. Les baies ont été remplacées au bout de 2 semaines, et j’ai pu rouvrir le 26 juillet. Cela peut paraître long bien sûr, mais quand on sait qu’il y a eu 80 vitrines endommagées, ce n’est pas trop mal, car en plus certaines entreprises de miroiteries sont en vacances. »

Témoignage de Mme Belda, cliente de la boulangerie Hafnaoui

« Je suis contente de retrouver ma boulangerie, elle a rouvert le 28 juillet. Tout est revenu à la normale dans le quartier, regardez comme il y a du monde partout à présent. Les habitués se sont réapproprié les lieux, mais aussi les touristes ! Ça fait plaisir à voir ! »

Témoignage de Mme Colas, Traiteur Colas

« Notre commerce a été impacté, la vitrine est tombée. Nous avons pu enlever la marchandise tout de suite, et deux jours après le sinistre, une vitrine en contreplaqué a été installée. Tout a été remplacé en une semaine, et nous avons pu rouvrir au bout de 8 jours. »

Témoignage de M. et Mme Daoust, Maison de la Presse

« Nous avons été pris en charge dès le lendemain, logés à l’Hôtel du Roch Priol. Puis les assurances ont pris le relais et ensuite des amis quiberonnais nous ont prêté leur maison. Dans le commerce, le faux-plafond est tombé et les vitrines ont explosé. Une entreprise de Saint-Pierre Quiberon a retardé ses chantiers en cours pour s’occuper de nos travaux en priorité. Tout a été réalisé en 10 jours. Il restera encore une vitrine à remplacer à l’arrière en octobre mais ça ne gêne pas l’ouverture actuelle au public. Compte tenu de l’importance des dégâts, nous trouvons que cela a été réalisé relativement vite. Tout le monde est intervenu, nous a soutenus : les services de la mairie, les élus, les autres commerçants, les habitants. Nous avons eu des réunions tous les 2 jours en mairie, la cellule psychologique était la bienvenue. Une véritable solidarité s’est instaurée rapidement, naturellement. Grâce à toutes ces actions, nous avons rouvert le 30 juillet. »

Témoignage de M. Duault, client de la Maison de la Presse

« Je suis content de voir se rouvrir la maison de la presse. Je venais chercher mon journal édition de Rennes tous les matins. Pendant trois semaines, j’ai dû aller à Saint-Pierre Quiberon. Mais là, de les voir tout sourire, ça donne du baume au coeur. Je suis surpris de voir la rapidité avec laquelle tous les commerces ont rouvert, comme si de rien n’était. Il y a de nouveau une belle ambiance. »

Témoignage de Mme Jourdan, Fleuriste « A Fleur 2 Pots »

« Le jour du sinistre, les vitrines ont été soufflées vers l’intérieur, et les baies vitrées de mon appartement à l’étage aussi. Les 4 premiers jours, je n’ai pas pu rentrer dans mon commerce, l’immeuble au départ devait même être abattu, puis finalement les experts m’ont autorisée à regagner les lieux dès le 4ème jour, accompagnée. Et le vendredi 13 juillet, j’ai enfin pu réintégrer mon magasin et faire le tri des plantes, avec l’aide des Pompiers. Ce jour-là, des vitrines en contreplaqué ont été posées, mais mes plantes n’ont pas aimé l’obscurité. Heureusement les vitrines ont pu être remplacées le mardi 17 juillet et j’ai pu rouvrir le vendredi 20 juillet. Nous avons eu énormément de messages de solidarité et de soutien des habitants, des clients, des autres commerçants, même d’autres villes. Le bourg a repris vie aujourd’hui et nous sommes tous debout, prêts à accueillir les visiteurs. »